Rendez-vous avec Alexandre Lacarré (PDG du groupe PHYTOCANN) sur BFM Buisness

 Ce Lundi 26 avril 2021, Alexandre Lacarré, PDG de PHYTOCANN, a présenté sont projet sur bfm business pour la vente de produits au Cannabidiol dans l’Hexagone et en Europe, dans l’émission 60 Minutes Business présentée par Pauline Tattevin. 60 Minutes Business est à voir ou écouter du lundi au jeudi sur BFM Business.

PHYTOCANN- Annonce sont lancement en bourse avant la fin de l’année 2021

Découvrez ci-dessous le reportage du PDG de PHYTOCANN sur bfm business 

Pauline Tattevin : Notre invité, c’est Alexandre Lacarré, le PDG de PHYTOCANN. Bonjour et merci d’être avec nous. PHYTOCANN, c’est un groupe suisse qui produit et qui commercialise du CBD. Alors le CBD, c’est le diminutif du cannabidiol. C’est du cannabis, mais sans les propriétés euphorisantes. Racontez-nous exactement. Il faut qu’on commence vraiment par là. De quoi on parle exactement quand on parle le CBD? 

Alexandre Lacarré : Alors le CBD. C’est un des cannabinoïdes de la plante de cannabis notoirement connu jusqu’à maintenant le THC, qui est la substance non pas euphorisante, mais psychotrope. Et le CBD n’a pas la partie psychotrope. Mais il y a notamment d’autres cannabinoïdes comme le CBC, le CBG, le CBN qui commence maintenant à arriver sur les marchés.

Alexandre Lacarré : C’est ce qui s’appelle, et on le voit souvent entre guillemets. Du cannabis légal, c’est ça. Il est déjà vendu en France. Le CBD Alexandre,

Alexandre Lacarré : c’est du cannabis légal ou du cannabis light. Il y a différentes façons de l’appeler. Il est plus que très répandu en France par des magasins de CBD dans des magasins de tabacs aussi. Mais c’est vrai qu’actuellement, c’est une zone grise et c’est assez problématique, ce qui n’est pas le cas chez nous, en Suisse.

Pauline Tattevin : Oui, c’est ça. C’est qu’en Suisse, c’est un tout autre marché. Là, on parle effectivement de la France. Il y a des magasins. Vous le dites qui vend du CBD, alors? Ça se vend sous forme de quoi, sur des crèmes, des produits. Comment ça se vend, le CBD?

Alexendre Lacarré : Aujourd’hui, il y a très peu de produits cosmétiques. Si on doit référencer les produits qui sont les plus vendus actuellement sur le marché français, on mettra la fleur. Ensuite, il y a le pollen, mais aussi beaucoup les huiles. Les personnes âgées se tournent aussi beaucoup sur les huiles pour aider à dormir et qui ont des vertus apaisantes.

Pauline Tattevin : Voilà, il est commercialisé pour ses vertus apaisantes. Le CBD et vous, vous le produisez et vous le commercialiser effectivement en Suisse. Vous avez de grandes ambitions une introduction en Bourse sur le marché européen à venir prochainement, prochainement, avant la fin de cette année 2021. Alexandre Lacarré, vous allez recruter 1.000 dealers légaux. Oui, justement, c’est quoi des dealers légaux?

Alexandre Lacarré : Oui, j’ai bien insisté sur le fait de dealers légaux. Justement, j’avais bien insisté sur ce mot là. C’est dire qu’aujourd’hui, on va recruter, notamment par le biais de Pôle emploi aussi en France, des gens qui n’ont pas forcément d’activité. Il y a un gros sujet à ce niveau sur la France. On va recruter des gens qui vont être des vendeurs à domicile, comme cela a été le cas notamment chez Herbalife, à l’époque ou autre, mais sans système pyramidal. Et ça, je tiens bien à le préciser.

Pauline Tattevin : C’est à dire que ces personnes que vous avez recrutées vont vendre du CBD porte à porte, Que ça soit sous le biais de fleurs, sous le biais de tisanes , Pollen, Cosmétique en France.

Alexandre Lacarré : Le français, c’est vraiment notre marché principal. On est en Suisse. La Suisse est petite. Il faut savoir que la France est quand même depuis toujours le plus gros consommateurs de cannabis au monde. D’après plusieurs études. Et le CBD, ça fait pas 20 ans qu’il est là non plus. Donc, il y a un vrai marché et il y a une vraie demande. Et on a pu constater, notamment depuis quatre ans sur la Suisse. 

Pauline Tatteyin : Vous parlez de zones grises, justement? Alexandre Lacarré et c’est important de souligner. C’était il y a encore pas mal de débats autour de la légalisation du cannabis. Emmanuel Macron, il n’est pas plus tard qu’une semaine, disait qu’il était hors de question de légaliser le cannabis. Vous travaillez sur la France comme vous travaillez différemment avec d’autres pays européens, j’imagine? Alexandre Lacarré 

Alexandre Lacarré : C’est beaucoup de problématiques pour importer du CBD en France ca veut dire que  nous mêmes. Même les douanes aujourd’hui n’acceptent pas l’importation de fleurs de CBD alors qu’il y en a partout en France. Donc, nous sommes obligés de passer par un hub au Luxembourg et ensuite de ça de l’exporté depuis le Luxembourg vers la France. Donc, il y a beaucoup de complications et c’est vrai que la raison aujourd’hui de ma venue ici ne suis pas quelqu’un d’habitués des plateaux. Jamais dans ma vie. Mais c’est vrai que c’est de venir parler un petit peu, de venir dire tout haut tout ce que tout le monde pense tout bas. Et je pense que le gouvernement français, il y a beaucoup d’hypocrisie du gouvernement français. Actuellement,

Pauline Tatteyin : c’est à dire ce que vous nous dites, vous le faites passer par le Luxembourg pour le faire entrer dans l’Union européenne.

Alexandre Lacarré : Il est importé de manière légale. Déclarée au Luxembourg, le Luxembourg est un des pays de l’Union européenne à légaliser le CBD et a mis en place un système de taxes. Donc, il y a des taxes qui sont payées sur le produit de CBD au Luxembourg.

Pauline Tatteyin : Vous pouvez le faire transiter à la France légalement ?

Alexandre Lacarré : oui légalement.

Pauline Tatteyin :  D’accord, ok, vous êtes obligé effectivement

Alexandre Lacarré : alors qu’on a nos frontières en direct avec la France. Mais il y a toujours eu des problématiques. Ça soit des saisies ou même tous les acteurs qui ont commencé avec des magasins de CBD en France depuis le début en 2016 2017. Des perquisitions à tout va. Énormément de problématiques.

Pauline Tatteyin : Aujourd’hui, il y a toujours des problèmes ou pas ?

Alexandre Lacarré : Il y a toujours des problèmes moins qu’avant, parce que c’est vrai que quand on voit en France, il y a les départements, il y a les mairies. Après, les gens sont connus, ils ont eu une perquisition, Ils voient que les taux sont respectés France, c’est un taux. Donc une zone grise. Mais à 0,2 pour cent de taux total de THC, pour qu’on ne passe pas effectivement sur un produit psychotrope. mais il faut imaginer que psychotropes. Quand on compare un produit du marché noir, donc de THC, le taux de THC va être entre 10 et 30 THC pour des produits, par exemple, achetés dans des Shop à Amsterdam. Que vous ayez 0,2 0,3 aux Etats-Unis ou 1% en Suisse, l’effet psychotrope n’est pas présent, en tout cas la loi. Pour l’instant, en France, vous pouvez vendre en dessous de 0 2. Ce n’est pas une loi, c’est une zone grise. En France était dans les plus grands pays chanvier au monde. On parle de catalogue européen pour les variétés, mais les catalogues européens, c’est pour produire de la fibre. La France produit depuis toujours.

Alexandre Lacarré : Vous dites, c’est votre plus grand marché? La France représente la France.

Pauline Tattevin : En terme de chiffres ?

Alexandre Lacarré :, c’est plusieurs milliards d’euros par année,

Pauline Tatteyin : Et vous, vous envisagez d’ouvrir des dizaines de magasins, c’est ça en France ?

Alexandre Lacarré : Nous avons plusieurs projets que nous allons lancer d’ici la fin de l’année. Importants. On va lancer le premier réseau de franchise à zéro. On ne va pas demander d’argent aux gens pour acheter la marque et acheter l’enseigne. Nous allons lancer 100 franchise sur la France, notamment, et ensuite ça. Il y a évidemment le plus gros réseau de dealers légaux en France. Qui sont nos ambassadeurs Pour Faire du porte à porte et aussi présenter nos produit sur la  France

.Alexandre Lacarré : On s’est permis de le faire.

Pauline Tatteyin : Alexandre Lacarré un marché qui s’ouvre à vous et vous reviendrez probablement en parler sur notre antenne dans les années qui viennent. Merci d’avoir été avec nous aujourd’hui. Le patron de PHYTOCANN. Merci d’avoir eu la gentillesse sur BFM Business.

 

 

PHYTOCANN SA.

Contact

Appelez-nous ou remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons. Nous nous efforçons de répondre à toutes les demandes dans les 24 heures.